Question

Newsletter

Diagnostic

TRAITEUR PAULUS


Date de dernière modification : juin 2020

Présentation des activités

Situé à Ciney, en province de Namur, le Traiteur Paulus est une entreprise proposant un service traiteur sur mesure déclinable pour tous types d’événements : traiteur mariage, traiteur pour réceptions d’entreprise ou encore traiteur pour réceptions privées. Les cuisines sont une unité de production agréée aux normes les plus exigeantes permettant aussi le B2B.

L’entreprise s’est résolument engagée dans un projet ECO-TRAITEUR dès 2008. En 2010, ces actions se sont intégrées dans l’approche EMAS, enregistrement européen constituant le haut de gamme de la certification environnementale. Le 1er enregistrement EMAS a été délivré le 24 février 2013, en plus de la certification ISO 14 001.

L’entreprise a une démarche sociétale plus complète, intégrant des aspects d’économie solidaire (fairtrade) et de responsabilité sociale tant envers ses personnels que vers le monde autour d’elle, à commencer par le soutien à des organismes et initiatives locales. Les préoccupations environnementales de l’entreprise se traduisent via leur slogan :

« Le goût des saveurs, c’est aussi une planète qui a de belles couleurs ! »

Principales actions environnementales

Energie

  • Installation de solaire photovoltaïque, 30 panneaux sur suiveur en 2012 et 454 panneaux sur les toits en 2016, soit 1153 m² au total.
  • Ajout en 2016 de panneaux solaires thermique pour l’alimentation en eau chaude (cuisine) :
    • Production au 31/03/2020 de 553 329 kWh depuis 2012
    • Baisse de 5,7% d’électricité achetée en kWh mais aussi du total consommé : – 6,2%
  • Installation de chaudière à gaz à condensation (chauffage et eau chaude pour les activités de lavage) après 5 années de micro-cogénération
    • Baisse de 2,3% de la consommation de gaz (prise en compte des degrés jour)
  • Compensation des émissions de CO2 par CO2logic depuis 2012

Gain environnemental : réduction des émissions de CO2 de 19,7 % en 2019 par rapport à 2018.

Déchets

  • Mise en place de 20 filières de tri 
  • Diversification des triages avec pour principal effet la réduction des déchets résiduels :
    • Élimination de tous les objets encombrants, encore retriés par un sous-traitant
    • Dès 2013, élimination des déchets organiques qui auparavant allaient en résiduels

Gain environnemental : baisse de la quantité brute de déchets résiduels entre 2012 et 2019 de 47,2 %.

  • Diminution de la quantité de déchets organiques grâce à un :
    • Approvisionnement d’une petite unité de bio-méthanisation avec les déchets végétaux.
    • Partenariat avec une personne privée disposant d’un petit poulailler

Gain environnemental : la quantité de déchets organiques a diminué de 6,7 % entre 2018 et 2019.

Achats responsables

  • Recherche constante et choix préférentiel de producteurs et fournisseurs locaux
  • Utilisation d’un papier blanc composé à 100 % de papier recyclé.
  • Intégration de produits issus du commerce équitable, dès que cela est possible :
    •  100 % du café provient du commerce équitable
    •  Fournitures textiles disposant d’une certification de commerce équitable

Conscientisation des clients

  • Information des clients du gaspillage alimentaire important généré par l’utilisation des buffets
  • Indication aux clients des poissons menacés selon la FAO (l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture – ONU) et proposition d’alternatives autant que possible

Communication & Sensibilisation du personnel

  • L’entreprise s’est engagée dans la direction d’un management du type « entreprise libérée » où les implications personnelles sont systématiquement recherchées et stimulées. Le thème de l’environnement se prête bien aux débuts de cette démarche et est donc fort utilisé.
  • L’entreprise a mis sur pied 4 équipes participatives « Eco-team ».
  • Outre des parutions cycliques de billets d’information environnementale affichés, des moments d’échanges oraux sont organisés au moins chaque année par petits groupes.
  • En communication externe, c’est grâce à l’initiative du Traiteur Paulus que fut créé le Club EMAS Wallonie, un outil de communication tourné vers l’extérieur mais aussi au profit des organismes déjà engagés pour l’environnement.

En 2 questions

Pourquoi avez-vous choisi de vous lancer dans une démarche de type SME avec une reconnaissance officielle (EMAS et ISO14001) ? Quels avantages en retirez-vous ?

"Lucidement le patron ne voyait pas cette démarche dans une perspective commerciale même si l’espoir que celle-ci, après quelques années, serait quand même un peu porteuse sur ce plan-là. L’enregistrement, avec ses obligations de formalisations et d’audits, a été vu comme une sorte de « dead line » stimulante et qui empêcherait de se laisser aller après quelques bonnes initiatives.
Parmi les avantages on peut citer :

- la rigueur de l’analyse des consommations et la recherche rapide de tout écart.

- les économies substantielles en coûts énergétiques et la diminution d’émissions de CO2.

- les conformités légales mieux connues et dûment respectées, d’où une sécurité accrue.

- la disponibilité d’un argumentaire bien étayé et probant de nos qualités environnementales. "

Quels conseils donneriez-vous à une entreprise qui souhaite se lancer dans la démarche ?

"Il est important de prendre conscience des implications nécessaires en termes de participation du personnel. La décision et la motivation du patron, de la direction générale, sont obligatoires mais pas suffisantes. Se faire aider pour structurer simplement la démarche et clarifier le choix d’objectifs est fort utile. Enfin, pour aller loin, il faut faire preuve d’opiniâtreté et chercher sa motivation dans la fierté de ses propres actions accomplies."

Adrien Mertens,
Responsable environnement

Contact

Cellule Environnement de l’Union Wallonne des Entreprises

Active depuis 1994 dans la
sensibilisation des entreprises
à la gestion de l’environnement

Rue de Rodeuhaie 1
1348 Louvain-la-Neuve | Belgique

T +32 (0) 10 47 19 43
environnement@uwe.be







* Champs obligatoires