Question

Newsletter

Diagnostic

Cycle de formation

État de l’environnement wallon : fiches mises à jour

02/03/2022 - Luca Covone

Dix-huit fiches d’indicateurs ont été mises à jour sur le site de l’État de l’environnement wallon. Ce site, consacré à la synthèse et à la diffusion de l’information environnementale disponible en Wallonie, propose une vision synthétique de l’état de notre environnement et des pressions qu’il subit.

Chaque fiche est accompagnée de son fichier de données sources (données ayant servi à la construction des indicateurs) et de leur notice méthodologique. Celle-ci précise entre autres l’origine des données, la méthode de construction des indicateurs et les limites de leur interprétation.

Focus sur 3 fiches relatives aux entreprises :

  • Génération et gestion des déchets classés dangereux : En 2019, la Wallonie a traité plus de déchets classés dangereux qu’elle n’en a générés : 459 kt ont été importés, principalement de Flandre (52 % des importations) et des pays frontaliers (Pays-Bas : 16 % ; France et Allemagne : 10 % chacun ; Luxembourg : 3 %), tandis que 326 kt ont été exportés principalement vers la Flandre (78 % des exportations) et la France (16 %). La présence en Wallonie de cimenteries, qui valorisent de grandes quantités de déchets classés dangereux, et d’entreprises spécialisées dans le traitement de certains flux de déchets importés expliquent cette balance positive.
  • Prélèvements en eau : Entre 2000 et 2018, les prélèvements totaux ont diminué de 48 % principalement grâce à une réduction (- 55 %) des quantités d’eau de surface utilisées par les centrales électriques et les industries. Celle-ci s’explique essentiellement par la baisse de la production des centrales électriques, la mise en circuits fermés des eaux de refroidissement, les fermetures d’entreprises… Les prélèvements en eaux souterraines sont par contre restés relativement constants sur la période.
  • Gestion de la pollution locale des sols : Au 31 mars 2021, les données en nombre de terrains indiquaient que, sur l’ensemble des terrains investigués selon les dispositions du décret « sols », 517 étaient non pollués (1 698 ha), 1 241 étaient pollués (5 688 ha) et 209 étaient assainis (354 ha). À noter que tous les terrains pollués ne nécessitent pas un assainissement. Celui-ci n’est pas requis en cas de pollution historique lorsque l’étude de risque conclut à l’absence de menace grave.

Citons également la mise à jour des fiches d’indicateurs relatives aux Permis d’environnement et études d’incidences sur l’environnement et aux Sites industriels à risque et à fort potentiel de pollution.

Contact

Cellule Environnement de l’Union Wallonne des Entreprises

Active depuis 1994 dans la
sensibilisation des entreprises
à la gestion de l’environnement

Rue de Rodeuhaie 1
1348 Louvain-la-Neuve | Belgique

T +32 (0) 10 47 19 43
environnement@uwe.be







    * Champs obligatoires