Question

Newsletter

Diagnostic

POUR ALLER ENCORE PLUS LOIN…


Nouveaux concepts à la mode ou réels changements de paradigme économique, tout le monde parle d’économie circulaire ou d’Objectifs de Développement Durable (« Sustainable Development Goals » – SDG)… mais qu’entend-t-on par-là ?


L’économie circulaire

Le concept d’économie circulaire a été mis au point en réponse au souhait de voir émerger une croissance durable dans le contexte des pressions toujours plus fortes exercées par la production et la consommation sur les ressources et l’environnement de la planète.

L’économie circulaire n’est pas un concept révolutionnaire. En effet, certaines entreprises ont déjà mis en œuvre des actions qui se rattachent à l’économie circulaire. Il s’agit donc d’aider ces entreprises à les conforter dans leur démarche et à les aider à approfondir leur réflexion.

Une économie circulaire maintient un équilibre entre le développement économique et la préservation des ressources car ses principes sont basés sur une moindre consommation de ressources.

Les principes de l’économie circulaire

L’économie circulaire est envisagée comme un principe intégrateur regroupant différentes approches qui, connectées et en interaction, poursuivent un objectif commun : l’optimisation de l’utilisation des ressources comme levier de compétitivité des entreprises.

  • La conception et production circulaire fait référence aux modes de conception, de production et d’organisation visant à optimiser l’utilisation des ressources en prenant en compte les externalités produites à chaque étape du cycle de vie (de l’extraction jusqu’à la fin de vie).
  • La logistique inversée (ou logistique des retours) est le processus par lequel une entreprise met en place un système de récupération de ses produits (défectueux, insatisfaisant, en fin de vie, etc.) et emballages auprès de ses clients, intermédiaires et/ou utilisateurs finaux afin de les valoriser.
  • Les symbioses font référence à la collaboration entre entreprises afin d’échanger et/ou de mutualiser certains flux afin de les valoriser économiquement tout en optimisant l’utilisation des ressources.
  • Les nouveaux modèles économiques font référence, dans ce cadre, à l’ensemble des initiatives qui, en proposant de nouveaux modes de consommation, contribue à l’objectif d’optimisation de l’utilisation des ressources.

L’économie circulaire implique aussi de nouveaux modèles et logiques économiques, qui sont liés aux principes ci-dessus, notamment l’économie collaborative, l’écologie industrielle ou l’économie de la fonctionnalité.

Plus d’informations sur : http://economiecirculaire.wallonie.be


Les « Sustainable Development Goals » (SDGs)

Le 25 septembre 2015, les 193 États membres des Nations unies (ONU) ont souscrit à l’accord de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Celui-ci se décline en 17 Objectifs de développement durable (en anglais « Sustainable Development Goals » ou SDG) qui visent à orienter le monde vers un avenir durable pour tous, sans aucun laissé-pour-compte. Cet Agenda 2030 repose sur 5 piliers : l’Humain, la Planète, la Prospérité, la Paix et le Partenariat. Comme le suggère son nom, les objectifs de celui-ci doivent être réalisés à l’horizon de 2030.

Les Objectifs de développement durable ne sont, en principe, pas contraignants. Leur non-réalisation par certains pays n’aura donc aucune conséquence. Ceci dit, une forte pression politique et morale s’exerce sur les pays pour les inciter à réaliser l’Agenda.

Ces ODD valent pour tout le monde, non seulement tous les pays du monde, mais aussi chaque citoyen, organisation, autorité locale, entreprise… Chacun doit apporter sa pierre à l’édifice pour contribuer à la réalisation des ODD en faisant des choix et en prenant des mesures durables.

La Wallonie s’est dotée en 2013 d’une base légale pour promouvoir un développement durable : le décret relatif à la stratégie wallonne de développement durable du 27 juin 2013.

L’adoption, le 7 juillet 2016, d’une seconde Stratégie wallonne de développement durable s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre, par la Wallonie, des 17 Objectifs de développement durable adoptés au sein des Nations Unies en septembre 2015.

Cette stratégie fournit un cadre pour encourager les initiatives en matière de développement durable de tous les acteurs – publics et privés – wallons et comprend une centaine de mesures que le Gouvernement wallon s’engage à mettre en œuvre pour accélérer la transition vers un développement durable.

Un premier rapport wallon de mise en œuvre des Objectifs de développement durable a été adopté par le Gouvernement wallon le 20 avril 2017. Intitulé « en route vers 2030 » et coordonné par le département du Développement durable du SPW, il est le résultat d’une collaboration avec de nombreux acteurs wallons.

Au menu de ce rapport :

  • l’inventaire des stratégies, programmes et plans wallons qui contribuent à la réalisation des objectifs de développement durable ;
  • l’analyse de 70 indicateurs qui font le point sur la situation actuelle de la Wallonie en la matière ;
  • l’identification de bonnes pratiques de développement durable émanant d’institutions publiques wallonnes, de la société civile et du secteur privé.

Plus d’informations sur : www.sdgs.be

Plus d’informations sur la Stratégie wallonne  de développement durable sur : Portail Wallonie.be

Contact

Cellule Environnement de l’Union Wallonne des Entreprises

Active depuis 1994 dans la
sensibilisation des entreprises
à la gestion de l’environnement

Chemin du Stocquoy 3
1300 Wavre | Belgique

T +32 (0) 10 47 19 43
environnement@uwe.be







* Champs obligatoires